Institut Max Rubner (MRI)

0
Rate this post

Département de Physiologie et de Biochimie de la Nutrition

Compétences:

Les activités de recherche de ce laboratoire concernent le pouvoir nutritionnel des aliments et de leurs constituants vis à vis de la santé du consommateur. Une grande importance est attachée à la compréhension de la relation qui lie la nutrition et les fonctions physiologiques des cellules, tissus, organes ainsi que de l’organisme entier. Le but des recherches est de fournir au consommateur des recommandations diététiques destinées à améliorer son état de santé.

Les effets physiologiques de la nutrition sont étudiés avec des substances pures, des mélanges de substances pures ou des aliments complexes. De plus les recherches sont réalisées in vitro avec des cellules de cultures ou des organes entiers, mais aussi in vivo avec des animaux de laboratoire et avec https://www.nutrhi.net/ des cohortes de volontaires humains. Les travaux de recherche sont essentiellement destinés à déterminer les effets fonctionnels des extraits de plantes (fruits et végétaux). Il s’agit de la détermination de paramètres physiologiques tels que la biodisponibilité et le métabolisme et de l’élucidation du rôle des phytoconstituants dans la prévention des maladies chroniques. L’institut tente également de clarifier la pertinence des polymorphismes génétiques aussi bien sur la disponibilité biologique, le métabolisme, et l’activité fonctionnelle des phytoconstituants que sur le développement des maladies connexes.

Les principaux thèmes de la recherche:

  • Détermination de la biodisponibilité, du métabolisme et des fonctions physiologiques des caroténoïdes, polyphénols, phyto-œstrogènes, et glucosinolates.
  • Études des effets des phytoconstituants sur la prolifération, l’apoptose, la signalisation cellulaire et l’expression génétique dans le cas de la cancérogénèse colique, in vitro sur des cellules de culture humaines et in vivo sur des modèles animaux de laboratoire.
  • Études sur les caractéristiques génotoxiques et anti-génotoxiques des phytoconstituants sur les lymphocytes et les cellules épithéliales intestinales et sur des lignées cellulaires cancéreuses du colon.
  • Études cliniques sur des volontaires humains et des animaux de laboratoire pour déterminer la biodisponibilité des phytoconstituants et leur action préventive sur l’obésité, le diabète de type 2, l’athérosclérose et le cancer.
  • Études de la qualité nutritionnelle des végétaux issus de la culture traditionnelle.
  • Détermination du pouvoir immunomodulateur des phytoconstituants, des probiotiques et prébiotiques chez les animaux de laboratoire et chez le consommateur humain.
  • Modulation neurophysiologique de l’homéostasie et de sa dépendance à l’égard du polymorphisme des gènes à activité fonctionnelle.

Département d’Étude du Comportement Nutritionnel

Tâches

Le Département d’Étude du Comportement Nutritionnel s’intéresse à l’enregistrement en continu des données afférentes à la chaîne alimentaire et au comportement dans la vie quotidienne du consommateur qui reste toujours au centre de son attention. Le comportement nutritionnel de tous les jours et les raisons qui le motivent sont ainsi étudiés tout en prenant en considération l’information dont le consommateur dispose. De plus, cette collecte prend en compte les informations dont celui-ci dispose en termes de santé et de bonne nutrition.

Le Département prend part aux études organisées par le German National Nutrition Survey (NVS II), le German Nutrition Monitoring (NEMONIT) et le German Nutrient Data Base (BLS). En plus de ces projets, le Département propose une solide base de données utilisable par les pouvoirs politiques lors d’actions entreprises en faveur de la protection du consommateur et/ou de la mise en place de politiques destinées à améliorer sa nutrition. A la lumière des connaissances actuelles en matière de nutrition, le travail de recherche proposé s’inscrit parfaitement dans les politiques actuelles du Ministère Fédéral de la l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Protection du Consommateur.

Les principaux thèmes de la recherche:

  • Évaluation du projet de prévention : meilleure alimentation, plus d’exercice “KINDERLEICHT-Regionen”.
  • Facteurs d’influence conduisant à la demande de subventions pour la consommation de lait à l’école.
  • Rédaction d’un rapport sur la nutrition et la santé en Europe (ENHR II).
  • Collaboration à la collecte et au traitement des données concernant la consommation des aliments en Europe, pour le compte de l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA).
  • Interprétation des données recueillies lors du l’étude “German National Nutrition Survey II” (NVS II).
Gesundheit

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here